Que sont les métatarsalgies ?

Les métatarsalgies sont des douleurs situées en regard des têtes métatarsiennes. Elles sont secondaires à la surcharge de ces têtes des métatarsiens sur le plan d'appui.

Quels sont les symptômes des métatarsalgies ?

Les patients se présentent avec des cors plantaires récurrents et avec des douleurs dues à la pression qui limitent beaucoup la marche.

 La douleur est ressentie au niveau de la face plantaire du pied, juste en arrière des orteils. Il peut également s’agir de sensation de brûlure, de gêne, de marcher sur des cailloux…Il s’agit d’une douleur de type mécanique due à un excès de pression de cette région. Des durillons parfois très locaux comme sous la deuxième tête métatarsienne ou plus généraux comme sur l’entièreté de l’avant-pied sont souvent observés et sont des signes accompagnateurs. La plupart des patients se voient, souvent depuis longtemps, traités par un pédicure ou podologue. Cependant, les durillons réapparaissent.

Les durillons continuent à réapparaître tant que la vraie cause ne sera pas traitée : la surcharge mécanique. Certains problèmes d’excès de pression sont confondus comme de simples verrues ce qui fait que la présence des durillons n’est pas toujours liée à une métatarsalgie. L’excès de pression peut se manifester d’autre façon et l’on parlera également de métatarsalgie comme dans : la fracture de stress d’un métatarsien ou d’une phalange, la rupture des structures plantaires qui stabilise les articulations métatarsophalangiennes avec dislocation progressive de l'orteil ou apparition d'orteils en marteau

Durillons plantaires

Quelles peuvent être les causes des métatarsalgies ?

 Les métatarsalgies sont multifactorielles. L’excès de pression peut être en rapport avec une rétraction du tendon d’Achille, , à un métatarsien anatomiquement trop long par rapport aux autres, à un avant-pied déstabilisé avec l’âge et souvent accompagné d’un hallux valgus, aux pied creux, aux affections neurologiques.

Quels sont les traitements à réaliser en première intention ?

Le traitement médical doit être initialement privilégié. Les semelles orthopédiques aident à répartir de façon harmonieuse  la pression entre les têtes métatarsiennes.
On peut aussi diminuer la pression sous les têtes métatarsiennes par des exercices d’étirement ou stretching des muscles du mollet et du tendon d’ Achille

Le traitement chirurgical est  indiqué après échec du traitement conservateur.

En quoi consiste le traitement chirurgical ?

Le traitement chirurgical va dépendre des déformations et des causes. Différentes solutions seront proposées :

  • Assouplir le tendon d’Achille en cas d’importante rétraction de la rétraction postérieure (allongement de la lame des jumeaux)
  • Transférer un tendon fléchisseur sur un orteil en cas de griffe
  • Suturer des structures plantaires stabilisantes de l’articulation métatarso-phalangienne
  • Corriger obligatoirement une pathologie associée comme l’hallux valgus ou varus.
  • La réalisation d’une ostéotomie métatarsienne  reste l’intervention la plus courante : il s’agit de réharmonisation l’architecture de l’avant-pied en modifiant la longueur  du ou des métatarsiens ainsi que la hauteur de leur tête.

Ostéotomies métatarsiennes du 2ème et du 3ème rayons réalisées dans le même temps qu’une correction d’hallux valgus

Quelles sont les différentes étapes de l’ostéotomie métatarsienne ?

On pratique une ostéotomie (coupe dans l'os) oblique dans l'union du col avec la tête de chacun des trois ou quatre métatarsiens latéraux.
La technique peut être conventionnelle avec des incisions dorsales larges et une fixation par vis de chaque tête opérée.
La technique peut être percutanée par une incision de 1 à 2 mm et sans fixation vissée (technique mini invasive) Avec cette ostéotomie, on crée un plan incliné qui permet le glissement des têtes des métatarsiens vers le haut et l’ arrière.
Il n'est pas nécessaire de plâtrer le pied pour la cicatrisation de l'os, parce que l'appui lui-même du pied au sol entraîne les métatarsiens vers le haut en remettant à leur place d'origine les métatarsiens tombés, ainsi on récupère l'arc transversal et on équilibre les zones de charge. De cette façon, nous voyons que non seulement il est possible, mais nécessaire de marcher après l'intervention qui, comme nous avons dit, est faite en régime ambulatoire et avec anesthésie locale.

 

Principes de l’ostéotomie réalisée en cas de métatarsalgie
 

Rééducation à réaliser à distance d’une ostéotomie métatarsienne
 

 

A retenir :

  • Les métatarsalgies sont des douleurs présentes sous les têtes métatarsienne
  • Elles sont secondaires à un excès de pression
  • Elles s’accompagnes souvent de durillons plantaires
  • Le traitement médical associe le port d’orthèses et la réalisation d’étirement
  • Le traitement chirurgical est réalisé en cas d’échec du traitement médical
  • Le traitement chirurgical consiste en la réalisation d’une ostéotomie du métatarsien